nike air max baratas milanuncios flore de mendula Argomenti vari

zapatillas nike air max nuevas flore de mendula Argomenti vari

L per quanto accade in Iraq deve farci riflettere anche su quanto succede un p pi a nord: in Cecenia. Nessuno ne parla, la stampa non pu entrare nel paese e le notizie sono solo di ufficiale Il potere post comunista ha bollato quel piccolo popolo (circa un milione e seicentomila abitanti), come terroristi. Li opprimono da pi di 400 anni e prima non erano mussulmani. Quasi come noi sardi: tutti banditi!

Riporto un articolo di monde del 9/2/2003

Le président russe Vladimir Poutine commence, lundi 10 février, une visite d de trois jours en France. La situation en Tchétchénie ne figure pas l du jour officiel, le Kremlin estimant que la situation dans la république est De nouveaux témoignages, recueillis par notre envoyée spéciale en Tchétchénie, font état d dégradation continue de la situation. L russe occupe ce territoire dans un climat de violences déchanées contre les civils. Le nombre d sommaires est estimé par l russe Memorial plusieurs milliers. La torture est systématiquement pratiquée dans les bases russes. Plusieurs partis et associations, dont le Tchétchénie et les Verts appellent manifester, lundi 10 février 18 heures devant Beaubourg, pour protester contre la venue de M. Poutine.

Samachki, Grozny, Argoun (Tchétchénie) de notre envoyée spéciale

Déployée depuis trois ans en Tchétchénie, l russe continue de perpétrer des crimes contre la population civile grande échelle.

Cet hiver, les soldats russes ont mis au point deux nouvelles techniques d : le humain un ou plusieurs hommes tchétchnes sont pulvérisés l et la torture l des hommes sont détenus par des températures glaciales dans un trou rempli d

sont venus 2 heures du matin, dit Salman Khadjalaev, assis dans une pice de sa ferme Samachki, un village l de Grozny. La porte a été défoncée, la serrure a sauté, et une quinzaine de soldats cagoulés, armés jusqu dents, ont envahi la pice. Ils nous ont frappés avec leurs crosses en criant en russe ou on tire Ils se sont emparés de mes deux fils et les ont jetés dans leur blindé, sans leur donner le temps de s Ils étaient en maillot et en slip, il faisait trs froid. On a commencé le lendemain les chercher, en s partout, la kommandantur, l Le quatrime jour, on entend qu chauffeur de tracteur a trouvé des corps dans les collines, prs de Sernovodsk prs de la frontire ingouche . C mes fils, mais il n restait que des morceaux ! Le vieil homme poursuit en sanglotant : les avaient fait exploser. Il ne restait que des morceaux de viande. On les a ramassés dans un sac, emmenés la mosquée et puis on les a enterrés dans un trou. C une chose affreuse pour un pre que de voir a. Il marque une pause et ajoute : Russes procdent l d nation, ils suppriment notre jeunesse, nos hommes dans la force de l Les soldats russes le disent eux mmes : nous a envoyés ici pour qu élimine Peu peu, ils nous suppriment, en tuant chaque jour.

En Tchétchénie, les gens ont de plus en plus peur de parler, de décrire leur calvaire. Les délateurs, les stoukatchi, sont partout, recrutés par les services de sécurité, le FSB. Une femme hésitera protester officiellement de l d proche si elle a encore un fils en vie, de peur de le mettre en danger.

La rareté des journalistes et certains facteurs culturels contribuent aussi au silence qui entoure la Tchétchénie. nos traditions tchétchnes, il est impossible de parler du viol, dit une habitante, car pour les hommes qui ont subi cela en détention, c pire que la mort, et, pour les femmes, c un terrible malheur, une honte qui affecte toute la famille.

Médecin, Aslan n pas voulu témoigner directement. Des photographies apportées par ses proches montrent son dos couvert de bleus et de longues entailles. Son il droit est une plaie rouge. Il est couvert de brlures de cigarettes. Des soldats russes l enlevé en pleine nuit dans son village de montagne, puis torturé pendant deux jours, jusqu ce qu signe un document disant qu les aiderait trouver des boeviki (combattants tchétchnes).

n pas en état de savoir ce que je faisais. Ils étaient deux, ils m couvert les yeux d bande adhésive. Ils étaient deux. L me frappait le dos et les reins avec une barre de fer. L avait attaché des fils mes doigts et faisait passer du courant relate cet homme sur une bande enregistrée.

l a essayé de m un il en enfonant ses doigts dans l poursuit il. J perdu connaissance. Il m aussi dit : vais mettre tes nerfs nu et il a commencé me limer les dents du bas. Je ne survivrai pas une deuxime séance comme a. Quand ils m relché, ils ont dit : tu bavardes, on s de ta famille Je veux quitter ce pays et me réfugier avec les miens l Selon ses proches, qui ont versé une importante somme d en dollars pour sa libération (la pratique des ranons est courante chez les militaires), cet homme était détenu sur une base du FSB en Tchétchénie.

La Tchétchénie est un pays sous occupation militaire, o rgnent la terreur et l des hommes armés. C un territoire quadrillé de block postes, ces petits fortins ou barrages o les soldats prélvent leur dme et contrlent les papiers d L russe vit sur le dos de la population. Elle pille les habitations et participe au trafic de pétrole, transporté par conteneurs entiers vers la région de Stavropol. Le sol de la région est imbibé comme une éponge de brut qui, grossirement raffiné dans des cours d donne un carburant appelé La guerre peut continuer longtemps, car ce commerce génre des revenus constants. La guérilla tchétchne multiplie, de son cté, les assassinats d et de miliciens prorusses, qu considre comme des

L des disparitions est devenue une routine quotidienne. La télévision de Grozny, mise en place par les Russes, diffuse chaque soir une séquence intitulée nous recherchons ! Une voix commente une série de photos d d tchétchnes. Chaque soir, elles sont différentes. On entend ainsi : né en 1959, a disparu en avril 2002 sur telle route. Mogamed, né en 1960, disparu Mozdok une base russe . Omar, né en 1974, enlevé son domicile Grozny par des inconnus etc.

A Grozny, de nouveaux panneaux ont été accrochés pour indiquer les noms des rues et les numéros des immeubles, indications qui avaient disparu pendant les bombardements de 1999 2000. n certainement pas pour la poste qu ont fait a ! ironise les habitants. Sous entendu : ces signes ont pour but de faciliter la tche des soldats lors des par adresse l officielle des militaires pour désigner les rafles.

La découverte régulire de cadavres est devenue une banalité. peut tre cela le pire, soupire une jeune Tchétchne, nous avons fini par nous habituer. Nous sommes comme anesthésiés, dans un mauvais rve. Le peuple réagit ainsi car c la seule faon de tenir.

Le 12 janvier, un groupe de femmes d localité l de Grozny, se rend sur une décharge prs de Petropavlovsk.

L d rencontrée chez elle Argoun et réclamant l raconte : manifestions devant l prorusse pour protester contre les disparitions. Nous avions des pancartes marquées nos fils ! Chacune cherchait un ou plusieurs disparus. Un chauffeur de bus nous dit que des corps ont été trouvés Petropavlovsk. On s rend en bus. L, dans des trous quelques mtres de la route, je crois voir des vtements empilés. J failli m en comprenant que c en fait des morceaux de corps, déchiquetés. Il y avait cinq ou six paires de jambes, et les parties sous la taille. Mais pas de ttes ni de bras. Il y avait aussi des os, mais ils étaient impossibles identifier parce que des chiens les avaient rongés. Deux femmes ont identifié leurs proches, et des miliciens Tchétchnes prorusses les ont aidées rassembler les morceaux sur une couverture. 6 000 exécutions, estime Memorial

L russe de défense des droits de l Memorial a récemment entrepris d la liste des personnes retrouvées mortes, jetées sur des bords de route ou dans des charniers, aprs avoir été détenues par les forces russes. données sont pour l partielles. Sur la période juillet 2000 fin 2001 car avant juillet 2000 nous ne recensions pas ces cas , la liste comporte 1 259 cadavres identifiés. Sur l 2002, nous avons environ 700 noms. Mais notre équipe, peu nombreuse, ne couvre que 30 % du territoire de la République dit un responsable.

En extrapolant, on peut évaluer environ 6 000 le nombre d extrajudiciaires (hors victimes des bombardements, des massacres commis par l dans des villages, et des combats) commises en Tchétchénie depuis juillet 2000.

Jour de la déportation et défense de la patrie

Le jour anniversaire de la déportation des Tchétchnes par Staline, le 23 février 1944, sera nouveau ce mois ci dans les écoles de Tchétchénie en tant que du défenseur de la Patrie c en hommage l russe, ont annoncé aux parents d des institutrices Grozny, ayant reu les consignes de l Russes ne font pas que nous tuer physiquement, ils veulent aussi tuer notre mémoire dit une habitante. Le 23 février 1944, alors fté comme le jour de l rouge, des centaines de milliers de Tchétchnes ont commencé tre déportés par wagons bestiaux au Kazakhstan d ils ne seront autorisés rentrer qu 1956, sur décision de Nikita Khrouchtchev. La déportation fit de nombreux morts. refuse de célébrer le jour o mon grand pre a été déporté par les Russes ! dit une fillette. Un monument la déportation des Tchétchnes, inauguré aprs la déclaration d de la République en 1991, avait été détruit par les bombes russes lors de la premire guerre (1994 1996) ainsi que les collections de la Bibliothque nationale de Grozny.

Le monde, ARTICLE PARU DANS L DU 09.02.03

LONDRES 13.11.03 Un juez británico ha denegado la extradición a Rusia del líder checheno Akhmed Zakayev. Su argumento es que Moscú realizó la petición por motivos políticos y que, si vuelve a Rusia, podría ser torturado.

El juez Timothy Workman dijo que Rusia la extradición para juzgar a Zakayev por sus opiniones políticas pidió la extradición de Zakayev por 13 causas, entre las que se incluyen asesinato, secuestro y encargo de asesinato a otros durante la guerra en Chechenia.

Pero el juez Workman dijo que sospecha que Zakayev sea torturado si vuelve a Rusia. injusto y represivo devolver a Zakayev a Rusia ha agregado.
nike air max baratas milanuncios flore de mendula Argomenti vari

Nike Air Max

Nike Air Max escribió 1442 entradas

Navegación de la entrada